Archive for the ‘DEBUTS DU CINEMA’ Category

Le voyage dans la lune” de Georges Méliès, 1902.

20/01/2010

Lors d’un colloque d’éminents savants, le professeur Barbenfouillis expose son projet de voyage dans la lune à une assemblée plus qu’agitée. Une équipe de volontaires est finalement constituée. Commence alors la réalisation de l’obus et de la rampe de lancement qui les propulsera sur l’astre céleste.

Une fois arrivé, ils assistent à un clair de terre. Mais, très vite, Il se met à neiger. L’équipage descend alors dans les entrailles de la lune, là où poussent des champignons géants. Toutefois ils ne sont pas seuls, et les sélénites, ou habitants de la lune, réussissent après un bref combat à les faire prisonniers. Aussitôt, ils emmènent les captifs auprès de leur chef …

Six ans après l’invention du cinématographe, Georges Méliès conçoit de bout en bout cette adaptation des deux romans de Jules Vernes; “De la terre à la lune” et “Autour de la lune”. Il crée un genre cinématographique nouveau: la féérie. Et surtout, prestidigitateur de métier, il manie une technique nouvelle: le trucage. Méliès, sans révolutionner la manière de filmer, est par là même le précurseur du cinéma de science-fiction et de ses effets spéciaux. Il en profite au passage pour tourner la communauté scientifique en dérision, la caricaturant comme prétentieuse et approximative.

Sortie d’usines, d’Auguste et Louis Lumière.

19/01/2010

Le cinématographe, littéralement “l’écriture du mouvement” est l’appareil mis au point par les frères Lumière dans leur usine de Lyon en  1895. Basé sur le fonctionnement du Kinétoscope de Thomas A. Edison, leur invention est un succès immédiat.

“Sortie d’usine” est le tout premier film de l’histoire du cinéma. De ce fait les frères Lumière non contents d’être les inventeurs même du cinéma sont aussi les tous premiers cinéastes. Leurs sujets de prédilection, loin d’être des natures mortes, sont des gens filmés dans leur quotidien. Voilà qui donne le ton: le cinématographe filme le mouvement.

Lors de la projection qui ne dure que quelques minutes, on peut voir quelques 300 ouvriers sortir des usines Lumière une fois le travail terminé. Les spectateurs n’en croient pas leurs yeux, les séances se multiplient et très vite le précieux appareil s’exporte à l’étranger. D’autre films sont réalisés, “le jardinier et le petit espiègle” sera le premier film comique.

Le cinéma est né!